Concours de nouvelles : Arkos

...parce qu'en tout fondationneux se cache un conteur, un poète ou un barde

Concours de nouvelles : Arkos

Messagepar Arkos » Mar Oct 30, 2007 6:38

HRP : J'invite tous les participants du concours à poster également leur texte en suivant le style du titre "Concours de nouvelles : pseudo".


Vox Populi

Je ne sais pas comment tout ça a commencé. Même si vous me menaciez avec un éclateur sur la tempe, je pense que je ne saurais pas quoi vous répondre. Plus tard, beaucoup plus tard, quand les historiens se pencheront sur les événements qui ont secoué le royaume durant ces derniers mois, peut-être aurons-nous la réponse. Mais pour le moment, je dirais que le nombre d’opinions sur tout ce qui s’est passé est égal au nombre d’habitants d’Alderna.
Alderna, c’est la planète où je suis né. Elle a donné son nom à un petit royaume qui a pris son indépendance vis-à-vis de l’Empire il y a deux cent ans déjà, comme tant d’autres systèmes de la bordure extérieure de la Galaxie à l’époque.

Au début le royaume d’Alderna, qui était étendu sur un système de quatre planètes habitées, ne souffrait pas trop de la fin des échanges commerciaux avec l’Empire. En effet Metador Ier, le roi d’alors, avait soigneusement préparé l’indépendance durant plusieurs années, alors qu’il n’était encore que le Gouverneur Impérial du secteur. C’est ainsi que sous son impulsion, de nouvelles routes commerciales avaient été créées en coopération avec les royaumes voisins. Dès lors plus rien ne pouvait empêcher la déclaration d’indépendance et la formation du royaume d’Alderna, et cela avait été accompli de façon tout à fait pacifique, les troupes impériales qui étaient déjà sous le commandement du Gouverneur ayant continué à lui être fidèle après qu’il ait pris le titre de roi.
C’est là que j’en viens à la partie de mon récit qui est toujours aussi douloureuse à exprimer pour moi, même si je n’étais qu’un enfant quand c’est arrivé…

Il y a seize ans, Alderna3, une des quatre planètes originelles de notre royaume, a sombré dans le chaos le plus total. C’est arrivé comme ça, quasiment du jour au lendemain. Un gouverneur de pacotille a déclaré la sécession d’Alderna3, et toutes les communications en provenance de la planète ont été coupées au bout de deux jours. Là encore, n’essayez pas d’en tirer plus de moi, tout cela est de plus en plus flou dans ma mémoire à mesure que passent les années.
Toujours est-il qu’aucun des astronefs envoyés pour rendre compte de la situation locale sur ordre de notre bon roi Tolemic III (paix à son âme !) n’est revenu.
Au fil des ans, tout le royaume a fini par se résigner à la perte d’Alderna3 et ce n’était déjà plus qu’un mauvais souvenir, une tache ancienne mais indélébile dans tous les esprits. Jusqu’aux événements d’avril dernier. Tout cela s’est passé si vite…comme pour Alderna3, je m’en rends compte maintenant. Le parallèle est même saisissant, à présent que j’y porte une attention plus poussée.

En mars, des commandos terroristes indépendantistes dirigés par ce sale type, Ezradus Semic, se sont emparés des principales fabriques de produits manufacturés de la planète. Ils ont menacé de les faire sauter si le roi Tolemic III n’abdiquait pas au profit de Semic. Bien entendu le roi a refusé toute négociation, avec la grandeur qui le caractérisait. Les fabriques ont donc sauté comme Ezradus Semic l’avait menacé. Et le mois suivant, il lui a été facile de prendre le pouvoir à la faveur d’une révolte populaire provoquée par le manque en produits manufacturés qui affectait toute la planète. Et notre bon roi a été renversé et froidement assassiné par les troupes de Semic au cours de cette révolte.
Rien que de très banal jusque là, me diriez-vous…Des révoltes dues à la carence en produits de base, il en arrive tous les mois quelque part dans la Galaxie. Mais c’est là que j’en arrive à la partie la plus intéressante de mon récit. Veuillez prêter attention à ce que je vais vous dire.
Combien connaissez-vous de peuples qui se rebellent contre leur ancien roi, puis qui appellent son fils sur le trône moins d’un an plus tard, alors que la situation économique et sociale n’a pas changé entre temps ?

Aujourd’hui a été un grand jour pour le royaume d’Alderna. Le trône royal n’est plus vacant, et Ezradus Semic a été renversé à son tour par la ferveur populaire. Tous les sondages indiquent 100% de popularité pour le nouveau roi, c’est un véritable miracle quand on songe qu’il y a peu, le sentiment royaliste de la population ne dépassait pas 10% à peine.
Mais laissez-moi vous parler de Cinda. Je ne peux pas continuer mon récit si je ne vous parle pas d’elle. Cinda, c’est la femme de ma vie. Je ne la connais que depuis trois mois, mais je sais que c’est à ses côtés que je continuerai ma vie désormais. Quel rapport avec tout le reste, me demandez-vous ? C’est très simple : c’est grâce à Cinda, et à elle seule, qu’Alderna est à nouveau un royaume, rien de moins !

Comme la plupart des gens, je m’étais résigné à vivre sous la direction despotique de Semic. Et puis Cinda est apparue. « Je suis une marchande indépendante », m’a-t-elle dit la première fois que je l’ai vue, dans la taverne du vieux Moe où j’ai l’habitude de boire une mousse chaque fin de semaine.
Cinda et moi, on a tout de suite accroché. Enfin…surtout moi. On a discuté toute la soirée, et on a dû se séparer quand Moe nous a viré de son bar parce qu’il devait fermer. J’ai insisté pour la revoir ; elle a fait une moue boudeuse, mais a fini par accepter. On s’est revus la semaine suivante, puis la suivante, et celle d’après. Nous discutions à bâtons rompus de la situation socio-économique sur Alderna, ne nous arrêtant que pour échanger de langoureux baisers qui rendaient fous tous les mâles clients de la taverne.

Cinda finit par me convaincre que le peuple était prêt à être à nouveau dirigé par un roi, et non plus par un petit gouverneur autoproclamé. J’étais très sceptique au début : comment pouvait-elle affirmer une telle chose alors qu’elle n’était sur Alderna que depuis quelques mois, tandis que moi j’y étais né et j’y avais vécu toute ma vie ? Je me croyais mieux placé qu’elle pour comprendre ce que le peuple pensait…et je me trompais, puisque sinon je ne serais pas ici à vous raconter tout cela.
C’est arrivé tellement vite. Et pourtant au moment où je vous parle, je plonge mes yeux dans ceux de Cinda et je sais que ça n’aurait pas pu se passer autrement. On dit que les yeux sont le reflet de l’âme, mais aujourd’hui encore je serais incapable de vous dire ce que renferment ceux de Cinda.
Elle est là, devant moi, et ses lèvres esquissent un demi-sourire qui rend son visage encore plus mystérieux qu’à l’accoutumée. Ma main droite tient un éclateur encore brûlant, et ce qui reste du cadavre d’Ezradus Semic gît à mes pieds. J’entends les clameurs du peuple au dehors qui réclame l’apparition de son nouveau roi au balcon du palais. Un dernier doute m’étreint, mais la simple présence de Cinda apaise mon esprit. Il est temps pour moi de m’avancer.
Je suis Tolemic IV, fils de Tolemic III et nouveau roi d’Alderna.
"Impossible n'est pas Arkos !" | BOULETATTITUDE©...mais c'est pas grave !
Image
"l'Intérim tueur" © Darkvader | "Je n'ai aucun canard sur ma conscience" © Sauterelle (moi non plus ! :twisted:)
"JE VAIS PRENDRE LA DEFENSE DE KOKOS !!!!!!!!!!!!" © Zardan 20/02/11
Avatar de l’utilisateur
Arkos
Admin du forum
Admin du forum
 
Messages: 5234
Inscrit le: Dim Juil 02, 2006 23:19

Retourner vers Récits, Poèmes et Chansons

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron