Une soirée comme les autres

...parce qu'en tout fondationneux se cache un conteur, un poète ou un barde

Une soirée comme les autres

Messagepar Dame Vestali » Mar Oct 03, 2006 19:54

Cette planète où elle avait été envoyée regorgeait de night clubs tous plus amusants les uns que les autres. Elle les avaient tous écumés...
Ce soir là, elle avait pris un peu de poussière de fée. Toutes ses sensations étaient exacerbées et elle baignait dans un état de béatitude extrème...complètement ouverte à l'avènement du plaisir le plus pur.

Elle l'avait repéré tout de suite. Distingué, joli garçon...habillé à la dernière mode. Il avait l'air de considérer les fêtards d'un oeil un peu hautain, détaché. Il ne dansait pas.
Son verre à cocktail était toujours plein devant lui. Elle s'approcha d'une démarche chaloupée et, sans façon, trempa ses lèvres pleines et rouges dans le breuvage sucré.

Elle s'assit sur le bord de la table, nonchalamment, et plongea ses yeux bleus dans ceux, très bruns de l'homme. Sa chevelure chatain tombait en larges boucles sur ses épaules rondes et tendres. Sa main vint caresser la joue qui se voulait impassible, pour y cueillir l'imperceptible frémissement qui lui cria bien plus clairement que des mots qu'elle ne lui était pas indifférente.
Le frémissement se propagea à travers son bras pour venir mourir au creux de son ventre.
Elle sourit.

- Bonjour, je m'appelle Nina.

La discussion roula sur divers sujets... sans intérêt. Les regards se croisaient, se cherchaient. Les mains se frôlaient...les peaux s'apprivoisaient. Jusqu'au moment où ils furent tout deux conscients d'avoir besoin de plus de calme et d'intimité.

Il se leva le premier. Grand, musclé, rassurant. Il présenta son bras à cette compagne d'un soir, si troublante malgré son corps d'apparence fragile. Elle était toute menue, et ses grands yeux bleus contenanient étaient ceux d'un ange de douceur ...

Ils montèrent dans un taxinef pour rejoindre le motel où il avait pris une chambre le temps de règler quelques affaires. Sa main tremblait un peu en présentant la clé magnétique devant la serrure.

Une fois la porte refermée sur le couple, un dernier élan de timidité plongea l'homme dans un mutisme de courte durée.
Nina lui envoya son plus tendre sourire avant de s'enfermer quelques minutes dans la salle de bain.

Pendant ce temps, l'homme passa une tenue plus décontractée et s'allongea à moitié sur le lit, le regard rivé sur la porte qui lui révèla bientôt un vision...féérique.

Nina s'avança lentement, les yeux rivés sur sa proie. Elle posa un main sur le lit, puis un genou, puis l'autre main.... elle s'avança ainsi, féline, jusqu'à chevaucher l'homme paralysé par cette vision, la gorge sèche et le souffle court.
Elle le mena lentement vers le plaisir.
Cela dura toute la nuit.
Et c'est au moment où leurs jouissances se mêlaient en apothéose que les petites mains menues enserrèrent inexorablement le cou offert de l'homme. Son dernier cri se fondit dans son dernier souffle.



Elle griffona le billet avec un sourire en coin :"Ma sale besogne est terminée. J ai froidement assassiné Onum Joranum, aux ordres du marchand Gespenst"

Le message était bref, succinct, froid...et reflétait si mal le plaisir qu'elle avait ressenti ce soir là.
Image
Avatar de l’utilisateur
Dame Vestali
fait partie des meubles
fait partie des meubles
 
Messages: 981
Inscrit le: Dim Sep 17, 2006 22:39
Localisation: là où on m'attend le moins

Retourner vers Récits, Poèmes et Chansons

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron