R. Zecht, un nouveau départ.

Postez ici une description de votre personnage, ainsi que les aventures vécues lors de vos missions

R. Zecht, un nouveau départ.

Messagepar Zecht » Lun Oct 01, 2007 19:32

Dahl ! Cela faisait si longtemps qu'il n'y avait pas mis les pieds, et pourtant il se souvenait de passages de sa vie s'y déroulant, quelques dizaines - centaines ? - d'années plus tôt. Cette période était confuse, et il ne lui restait que quelques vagues souvenirs: rien de quoi se vanter somme toute.

Aujourd'hui, slalomant entre les Hommes en Gris, rares et hautains, et les Dahlites remontant des puits de chaleur, sales et exténués, il avançait d'un pas décidé vers l'échoppe où on lui avait donné rendez-vous. En marchant, il sentait les pensées de chacun, leurs désirs, leurs espérances, leurs craintes. D'une pensée, il pouvait les libérer de leurs peurs. Mais depuis qu'il avait oublié - et dieu sait que ce terme est fort venant de lui - la loi Zéro, qu'il s'était libéré de cette démence, il préférait user le moins possible de son don de persuasion, exercice plutôt ardu après s'y être conformé depuis plus d'une dizaine de millénaires.

Daneel. La pensée fugace de son ancien compagnon, celui qu'il admirait tant bien que si peu croisé, persista dans sa mémoire d'éponge d'iridium. Maintenant qu'il n'entendait plus parler de lui, il se sentait libéré, libre d'agir comme il le souhaitait. S'il était encore en vie, nul doute qu'il se serait opposé, s'il avait appris ce qu'il s'apprêtait à faire. Mais ce n'était pas le cas, et c'était toujours d'un pas décidé qu'il se dirigeait vers l'échoppe où son maître l'avait convoqué...

Il y arriva enfin, et il ne lui fallut que quelques secondes pour repérer son propriétaire, bien que déguisé de telle façon qu'aucun humain ne puisse l'identifier. Il s'approcha de lui sans un mot, et prit place sur la chaise qui se trouvait libre à sa table - il n'avait aucun besoin de s'asseoir, mais ainsi il n'éveillait pas les soupçons des humains attablés sur la terrasse de l'échoppe. Pendant quelques secondes, aucun d'entre eux ne parla, du moins, aucun humain ne les entendit, mais usant chacun de leur don aiguisé, c'est par la pensée que s'effectuèrent les premiers échanges.


-(interrogation) Maître, quelle est la raison de cette convocation ?
-(affirmation) Les temps changent, et maintenant te voilà prêt.
-(confusion) Prêt ?
-(fatalité) Il est temps pour toi de partir pour Terminus.
-(incompréhension) Les Fondateurs vont me détecter dès mon arrivée.
-(négation) Tu as changé, ils ne le pourront pas.
-(interrogation) Et quelle tâche m'est à présent assignée ?
-(impératif) Il te faut les infiltrer, devenir un Fondateur, et aider à un plus grand dessein.
-(soulagement) L'action me sera bénéfique, ces dizaines d'années à me cacher semblent avoir influé sur mes systèmes moteur. (interrogation) Quel sera le but de cette mission ?
-(négation) Il est trop tôt. Tout te sera révélé lorsqu'il sera temps.
-(étonnement) Cacher des informations peut nuire à la mission.
-(affirmation) Ou t'empêcher d'en faire trop. Rien de ce qui t'attend n'entrera en conflit avec les Trois Lois.
-(soulagement) Seul cela m'importe.


La conversation n'avait pas duré plus d'une demie seconde, là était le grand avantage de ces échanges par la pensée, couplé à l'ancienne adresse envers les robots, mais le maître y était moins habitué, et il fut le premier à user de la parole :

- Il y a cependant un revers. Rien ne peut te faire venir sur Terminus actuellement, tu n'y a pas encore ta place. Il va te falloir une longue période avant de pouvoir rejoindre la capitale de Fondation. L'Empire ne va plus durer longtemps, d'ici une cinquantaine d'années tout au plus il ne restera plus rien ici, les quelques secteurs encore en activité - Dahl, Mycogène, et le secteur Impérial pour les plus importants - auront cessé de vivre, tout comme moi. Patiente donc quelques années, une centaine serait préférable, et rend toi ensuite sur Terminus, après que l'Empire ait expiré son dernier souffle. Un astronef t'attend dès à présent au spatioport du secteur Impérial, il te conduira sur une planète sans histoire en périphérie de l'Empire, non loin de Terminus. Une fois arrivé, désactive toi pour le siècle à venir, et enfin tu pourras te joindre aux Fondateurs.
- Mais, si vous cessez de vivre, quelle sera mon utilité ?
- Une chose va arriver, une chose que les calculs de Seldon n'avaient pu prévoir entièrement, une mutation. Lorsqu'elle arrivera, lorsqu'elle se manifestera dans toute sa puissance, tu sauras ce à quoi je fais allusion, et alors tu suivra ce nouveau maître. Il te faudra l'aider à combattre la Fondation, et les mentalistes où qu'ils puissent se trouver, car sa venue est signe de liberté pour la Galaxie, elle est le bien pour l'humanité entière.
- Mais pourquoi alors rejoindre la Fondation ?
- Un proverbe de la période pré-Impériale dit ceci: "Garde tes amis proches de toi, et tes ennemis encore plus proches"

Le robot, peu compréhensif de la philosophie humaine demanda à son maître la signification de cette phrase. Lorsqu'il comprit enfin qu'il serait plus utile pour la lutte contre la Fondation en connaissant leurs façon d'agir, il acquiesça d'un mouvement de la tête.

- Bien Maître, il en sera fait ainsi.
Avatar de l’utilisateur
Zecht
a tout à apprendre
a tout à apprendre
 
Messages: 23
Inscrit le: Lun Oct 01, 2007 19:29

Retourner vers Présentation et missions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron