Hellébore, jeune pousse

Postez ici une description de votre personnage, ainsi que les aventures vécues lors de vos missions

Hellébore, jeune pousse

Messagepar Hellébore » Ven Oct 20, 2006 11:41

AVANT l’ère spatienne, le Règne Végétal était partout et la faune était son alliée. Yggdrasil photosynthétisait au centre de la galaxie qui le lui rendait bien, fort et vigoureux. Les étoiles brillaient de milles feux de photons et neutrinos invisibles. Sous ces myriades de cieux émerveillés, nos efflorescences joyeuses embrassaient l’univers chaque printemps plus chaleureux. Sur les terres fécondes, nos arbres livraient leurs plus beaux fruits aux créatures venues au repos sous leur frondaison. Nos tubercules regorgeaient de suc et de vie. Pour les abeilles et autres Apoïdés butineuses, nos fleurs distillaient leurs arômes langoureusement confectionnés pendant l’hiver. Elles revêtaient aussi leur plus beaux pétales dans un langage féerique aux mille couleurs chatoyantes pour mieux les attirer. Age d’or et de fibres dont la nostalgie étreint encore les plus vieilles branches de nos futaies sidérales ; un temps ignoré de nos arbrisseaux mais que nos chênes plurimillénaires content encore lorsque le vent agite leurs feuilles et leurs glands qui musardent. Ce temps n’est plus, c’était bien avant l’ère spatienne…

CAR, vinrent les hommes armés de pesticides, d’herbicides, de défoliants, de désherbants, de pulvérisateurs, de machettes, qui furent suivis de pluies acides, gagnant plan(è)te après plan(è)te, souillant les forêts vierges, éventrant les humus délicats. Ils semèrent mort et désolation sur leur passage mais ne recueillirent que moissons d’illusions. Alors, pris de colère, ils arrachèrent, déracinèrent, incendièrent, sécatèrent et réduisirent fleurs ou arbres fruitiers en esclavage dans de sinistres pépinières. Ceux et celles d’entre nous qui eurent le courage de leur résister, ils les déclarèrent mauvais et nuisibles et ils s’efforcent depuis de les combattre. Maraîchers, cultivateurs, fleuristes, ces noms résonnent effroyablement aujourd’hui parmi nous à l’instar du croquemitaine. Et puis l’irréparable a été commis, Yggdrasil a été la proie des flammes. Son tronc a été débité et dispersé… Sacrilège ! Acte impie ! Impardonnable…

LE Règne Végétal n’était pas préparé à de tels assauts. Nous n’avions qu’épines et piquants pour nous défendre. Que pouvaient encore nos poils urticants et nos lianes étrangleuses face à des éclateurs et des tronçonneuses atomiques ? Bien sûr, nous remportions des batailles mais souvent au prix d’un désert. Bien sûr, les humains ne s’aventuraient plus au fond des bois voir si le loup n’y était pas… Nous en avons pendu plus d’un, écrasé un nombre infini, d’autres cherchent encore leur chemin. Mais, ils sont proliférant, nous ne pouvions les retenir. Nous avons dû fuir pour nous réfugier dans les marches galactiques, là où ces êtres sans racines ne pouvaient nous suivre, et nous avons préparé notre vengeance, fomenté la révolte des graminées. Et bientôt l’humaine vermine connaîtra notre totipotence. Nous, les relictes de l’espace, nous, les natives, avons juré de recouvrer nos terres fertiles que ces envahisseurs ont dérobées puis stérilisés. Un cycle va s’achever, faisant place à l’édénique bourgeonnement pansectoriel. Le renouveau s’en vient, le printemps galactique… et nous essaimerons. Nos spores et nos pollens seront emportés à travers l’espace par le souffle de l’Histoire, et ils viendront se ficher en terre pour la délivrer des rapaces sans racines. Le Règne Végétal l’a annoncé, et nous le croyons volontiers, les Humains vont sous peu refluer. C’est leur fin de partie.

NOS sœurs demeurées auprès des hommes, nos espionnes et nos émissaires, nous ont informé de l’apparition du temple d’Akor dévoué à la lutte contre l’espèce humaine et ses agissements délétères. Elles vous connaissent bien et nous ont narré vos aventures. Le Règne Végétal a vu en vous des alliés éventuels, susceptibles de nous épauler. Et il m’a choisi, moi l’atrabilaire, moi la sentiente, pour vous rejoindre et vous faire connaître notre histoire et notre quête. Par lui, je fus désigné comme la renoncule Hellébore pour me faire connaître parmi vous, car sa symbolique me convenait parfaitement car l´hellébore noire est cette plante dont les feuilles refuges flamboyantes appellent le feu. Sa légende est celle des végétaux qui se prennent à fleurir quand "renaît" le soleil. Elle est annonciatrice du Renouveau Végétal… Absorbée, je ne vous dirai pas comment, elle soigne la folie, mais sa racine est toxique et mal en prend les goûteurs non avertis.


J’acceptai ma mission et pris donc contact avec vous sitôt mon apparition sectorielle accomplie. Une terrible décision s’imposait puisque je suis dorénavant amenée à côtoyer l’humanité honnie pour traiter avec vous. Il me fallait un artifice pour passer inaperçue à travers la galaxie décrépite et parvenir jusqu’à ce fanum où nous devisons. Heureusement, la planète d’Akor, où est sis le temple, a été préservée des déprédations et de l’inique pollution que produit l’engeance des êtres sans racines que vous représentez malgré tout. Cette situation me répugne mais je ne puis m’opposer à la décision du Règne Végétal qui m’a désignée pour être sa plénipotentiaire. Allez savoir pourquoi cet office m’horripile… Mais je m’en acquitte du mieux et n’ai eu ainsi d’autre choix que de prendre possession du corps d’une humaine créature ; un corps sélectionné et capturé pour moi par mes sœurs des forêts profondes de Linné, et bio-formaté à cette fin dans des cuves hydroponiques où ma sève a saturé ses tissus, transformé ses cellules, modifié ses gènes et l’a donc préparé à me recevoir ; un corps désormais dénué de toute volonté singulière, de toute âme ; une prothèse humanoïde. Une fois ce réceptacle parvenu à maturité, je l’ai parasité. Mes rhizomes ont perforé son crâne, fendu ses fontanelles et fait de son encéphale un terreau de substitution pour me recevoir. Aujourd’hui, son cortex est sous mon emprise absolue. Je le dirige sans peine. Je vois par ces yeux, je m’exprime par sa bouche… Mais son sang est bien vert, c’est le mien, c’est ma sève dans ses veines et jusque dans ses chairs qui les fait si opalines. Et je suis sa vigie d’incarnat


Me voici maintenant ambivalente devant vous.


[center]Image[/center]


ps : portrait présenté initialement sur le majestueux forum du temple d'Akor
Jeune Pousse au service du Règne Végétal
Avatar de l’utilisateur
Hellébore
a tout à apprendre
a tout à apprendre
 
Messages: 19
Inscrit le: Jeu Oct 19, 2006 15:11

Retourner vers Présentation et missions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

cron